Communiqué de presse

Pour l’implantation du nouvel immeuble des finances rue du Plan incliné

La question de l’implantation du nouveau bâtiment du ministère des finances, dans le quartier des Guillemins, a suscité ces derniers jours une intense polémique. Pour la plate-forme Guillemins.be — réunissant le Comité de quartier Fragnée-Blonden, l’Association des commerçants de la rue des Guillemins, le Comité des riverains de la gare des Guillemins, l’association RespirO et urbAgora —, cette situation appelle deux remarques.

1. Sur le plan des principes, il est souhaitable que les questions d’urbanisme fassent l’objet d’un débat public. Il n’est par conséquent pas acceptable que des décisions importantes comme celles qui se prennent pour le moment concernant le nouvel immeuble des finances soient prises selon une procédure qui ne permet pas ce débat public et ne concerne quasiment que les intérêts des parties en présence (la régie des bâtiments et les promoteurs). Il est au contraire souhaitable que les institutions démocratiques se saisissent de la question de façon à ce qu’il soit tenu compte, notamment dans le choix du site, d’autres impératifs, comme l’intérêt des riverains et des usagers du quartier.

2. Concrètement, dans le cas présent, il semble préférable d’implanter le nouvel immeuble des finances sur le site envisagé par la SNCB (entre la rue du plan incliné et le chemin de fer) plutôt que dans un tour située au bout de l’esplanade, et ceci pour plusieurs raisons.

JPEG - 123.5 ko
Le projet de la société Fedimmo : une tour de 120 mètres (soit largement plus qu’envisagé dans le plan Dethier) en bord de Meuse, au bout de l’esplanade.

2.1. Tant d’un point de vue écologique que d’un point de vue économique, il est pertinent de densifier autant que possible les abords des gares : c’est une manière efficace d’optimiser les déplacements d’un grand nombre de personnes. En conséquence, exploiter l’important terrain situé entre l’avenue du plan incliné et le chemin de fer d’une façon plus qualitative qu’aujourd’hui (il est actuellement occupé par un parking et le terminal d’une société de fret) constitue une piste particulièrement intéressante à suivre du point de vue de l’intérêt général. Valoriser ce terrain ne sera cependant pas aisé. L’intervention du secteur public (régie des bâtiments, SNCB) pourrait contribuer à relever ce défi.

2.2. Si l’on veut faire de l’esplanade un lieu de vie agréable et animé (et accessoirement éviter d’en faire un lieu vide sinon dangereux après 17h), si l’on veut permettre le relogement dans le quartier de toutes les personnes qui ont été expropriées, si l’on veut répondre à la demande très forte qui se manifeste et se manifestera aux abords de la principale gare de la ville, il est indispensable que l’esplanade soit bordée d’un grand nombre de logements. Il est peu probable que cela soit compatible avec la construction au même endroit de plusieurs dizaines de milliers de mètres carrés de bureau.

JPEG - 18.6 ko
Le projet de la SNCB (ne tenant pas compte des remarques émises par la Ville de Liège) : un immmeuble en longueur situé le long de la rue du Plan incliné.

Notons cependant que le projet tel que présenté par la SNCB doit être sérieusement revu : quoi qu’elle en dise, si celle-ci avait mis un peu de bonne volonté à respecter les remarques qui lui sont faites depuis belle lurette par la Ville de Liège (notamment en ce qui concerne la volumétrie), on n’en serait pas là.

Quoi qu’il en soit, la plate-forme Guillemins.be demande aux diverses autorités compétentes de prendre des dispositions afin de favoriser l’implantation du nouvel immeuble des finances rue du Plan incliné plutôt que dans une tour en bord de Meuse tout en augmentant le nombre de logements prévus aux abords de l’esplanade.

Lire aussi :

— Nouvel immeuble des finances à Liège : un mauvais choix, communiqué de presse du 30 mars 2009


Postez un commentaire :

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Pour l’implantation du nouvel immeuble des finances rue du Plan incliné

message posté le 28 janvier 2009 par Anti-policos

Bien entendu, il faut laisser les Guillemins comme ils sont ! Démolir 50 bâtiments pour soit disant faire passer le tram est une énormité !

Un prétexte pour déloger les habitants de cette rueet abolir les derniers vestiges du passé ! Je vois clair dans leur jeu, faire de Liège une ville mégalomane avec des immeubles qui défigureront le quartier des Guillemins ! Vous n’avez pas assez avec votre gros gruyère au milieu du quartier ?

Et quand je vois comme l’ex habitante de la rue Bovy s’est fait mettre dehors, je trouve ça scandaleux ! Après 30 ans de vie commune dans cette maison... Imaginez le choc psychologique que ça doit être, d’être obligé de partir pour voir sa demeure disparaitre !

Habitants de la rue Paradis... Voulez-vous suivre le même traitement ? Battez vous, défendez votre domicile ! Ils ne l’auront pas ces chiens ! Messieurs les politiciens véreux, vous avez tout mon mépris !

Réagir à ce message

Pour l’implantation du nouvel immeuble des finances rue du Plan incliné

message posté le 21 janvier 2009 par Bernard Regout

En tant que président de la co-propriété de la Résidence Petit Paradis située au quai de Rome, 1, je ne peux que me féliciter de votre prise de position pour l’implantation du futur batiment du Ministère des Finances rue du Plan Incliné. En effet, notre immeuble situé juste en face de la tour de 120 m projetée par la société Fedimmo serait complétement écrasé par ce monumental édifice. De plus, une grande partie des logements situés au début de la rue de Fragnée ainsi que les arrières des appartements du quai de Rome se verront contraint à vivre dans la gigantesque ombre de cet édifice.

De façon plus générale, il est regrettable que la logique d’horizontalité adoptée dans la conception de la gare soit totalement annulée par un autre batiment tout en verticalité. La fameuse perspective si souvent mise en avant entre la gare et la Médiacité serait malheureusement brisée par cette tour sortant de nulle part.

Il est triste de voir comment certains responsables locaux ont l’impression de redynamiser notre ville par ce "geste architectural" . Ce type de projet peut se concevoir dans le cadre d’implantation de nouveaux quartiers d’affaires dont le besoin est la concentration verticale. La ville de Liège par les espaces encore disponibles n’a nul besoin de recourir à ce type d’architecture. De plus, la disproportion de cette édifice par rapport à son environnement immédiat créera une rupture sociale sans aucun intérêt esthétique.

À l’inverse, le projet situé rue du Plan Incliné répond à plusieurs éléments esthétiques, économiques ou sociaux propres à dynamiser notre quartier.
En effet, le prolongement horizontal de la gare dans l’axe de la rue du Plan Incliné donnera une belle perspective perpendiculaire à l’axe vers la Médiacité.
Sur un plan économique, les commerçants de la rue des Guillemins bénéficieront plus naturellement des achats potentiels des fonctionnaires du Ministère des Finances par la plus grande proximité de celui-ci.
Enfin, sur un plan social, la présence de logements et de petits commerces sera facilitée par des constructions à taille plus humaine. Quel sera le plaisir d’habiter à quelques mètres d’un gigantesque édifice vide pendant les périodes d’inactivités professionnelles.

En résumé, pourquoi notre ville favoriserait-elle une spéculation immobilière alors que les besoins essentiels du Ministère des Finances et de ces occupants ainsi que des habitants du quartier peuvent être rencontrés par le projet de la Rue du Plan Incliné. Il est, de plus, attristant de constater que la presse nationale (voir article du Trends Tendance du 15 janvier 2009) évoque à nouveau le spectre d’un scandale liégeois dans la façon dont notre ville gère ce dossier. J’espère que notre bourgmestre aura le courage de se désolidariser du point de vue défendu par son échevin de l’Urbanisme et comprendra que le développement de Liège passe par le respect de ces habitants et par le soutien à des initiatives telles que votre « plate-forme Guillemins ».

Réagir à ce message