Communiqué de presse

Aux Guillemins, il est urgent de remettre la SNCB à sa place

La presse des derniers jours s’en fait l’écho : la SNCB a décidé de bloquer l’aménagement de la place des Guillemins, dont les travaux étaient pourtant prévus pour septembre. Elle ne souhaite pas, apprend-on avec stupeur, que son bel édifice soit défiguré par... le passage des bus (!), dont les arrêts doivent en effet être construits sur la place. Fidèle à ses conceptions esthétiques autoritaires, elle ne veut pas non plus que la « symétrie » des lieux soit affectée.

Par cette attitude, la société — pourtant — publique entrave tout bonnement l’aménagement de tout un quartier, au préjudice de ses dizaines de milliers d’habitants et d’usagers quotidiens. Ce faisant, elle participe, soit dit en passant, à ternir l’image d’une gare qu’elle dit pourtant vouloir à tout prix « mettre en valeur ». Cette attitude irresponsable — compte-tenu des contraintes du financement européen conditionné par un aménagement de la place d’ici fin 2014 — décrédibilise la SNCB comme institution publique capable d’œuvrer pour le bien commun et non dans son unique et propre intérêt. En effet, il ne s’agit pas ici, comme le martèlent ses administrateurs, de faire valoir au mieux « un investissement » de centaines de millions d’euros, mais bien de permettre la réalisation d’un espace fonctionnel et de qualité au service de la collectivité.

Face à cette attitude, la plate-forme Guillemins.be, réunissant six associations concernées par le devenir du quartier des Guillemins (le comité de quartier Fragnée-Blonden, l’Association des commerçants de la rue des Guillemins, le Comité des riverains de la gare, la section liégeoise du Gracq, le comité de quartier Bronckart et de l’asbl urbAgora) :

— Rappelle une nouvelle fois à la SNCB et à sa filiale Euro-Liège-TGV — bien qu’il s’agisse d’une évidence — qu’une gare de chemin de fer, en tant qu’équipement public collectif, doit être au service de la ville et de ses usagers et non l’inverse. Chacun sait — la SNCB la première — qu’une place devra être aménagée devant la gare. Et que c’est aux autorités communales qu’il revient de piloter ce processus. En refusant d’admettre ces évidences, MM. Bourlard, Fontinoy et consorts trahissent la mission pour laquelle ils sont mandatés.

— Souligne en particulier le fait que la gare des Guillemins est — et sera, plus encore, quand le tram sera construit — le principal point d’échange entre le réseau de transports urbains et le réseau ferroviaire. En conséquence de quoi, la qualité de la correspondance entre les différents modes de transports sera déterminante pour l’attrait des transports en commun dans toute l’agglomération. On savait déjà que la SNCB avait « oublié » de prévoir une gare des bus digne de ce nom dans le projet de la gare. On constate maintenant que la SNCB entend empêcher au transport public urbain d’accéder à proximité directe de « sa » gare. Faut-il en conclure que, pour la SNCB, le transport des personnes est une préoccupation secondaire ? La SNCB semble en tout cas n’œuvrer que dans le but de créer un « écrin » pour une gare-monument déconnectée des réalités de la ville. C’est notamment ce qu’on constate en observant l’aménagement provisoire réalisé (sans permis) devant la gare : certes verdurisé, il est surtout difficilement accessible (les bordures empierrées, les gardes corps ceinturant par endroits la pelouse, ne facilitent en rien la circulation des personnes, provoquant, à l’heure de pointe, des encombrements parfaitement évitables) et ne s’inscrit dans aucune conception globale des espaces alentours (l’ancienne place des Guillemins ou la nouvelle esplanade jusqu’à la Meuse), au contraire de celle proposée par Dethier et associés.

— Déplore le fait qu’Euro-Liège TGV se comporte comme un spéculateur. Le respect de la propriété privée — aujourd’hui invoqué comme un talisman alors que celle-ci ne concerne que des terrains non bâtissables dont la fonction ne fait pas débat — ne semblait pas préoccuper autant la SNCB lorsqu’elle a exproprié sans motif valable |1| d’importants terrains |2| dans le seul but de capter la plus-value foncière générée par la gare et de valoriser d’autres terrains jusqu’alors inaccessibles. Les personnes qui ont perdu leur logement et, pour bon nombre d’entre elles, dû quitter le quartier dans le cadre de ces opérations de « valorisation » apprécieront sans nul doute.

— Réitère son soutien au projet architectural et paysager de la place élaboré par Dethier et associés, TER, Atelier 4D, Ney & Partners et Partenaire Développement. Ce projet, qui est passé par toutes les étapes requises et a reçu un permis d’urbanisme, constitue une réponse cohérente et ambitieuse à la construction de la gare ; il se met au service des habitants du quartier en créant un espace appropriable par tous (les usagers faibles en tête), tissant des liens transversaux avec les rues voisines. Bref, il dépasse de loin en qualité toutes les esquisses architecturales proposées depuis plusieurs années par Euro-Liège TGV et son architecte mandaté, Santiago Calatrava.

— Suggère au Collège communal de procéder sans délai à l’expropriation des terrains appartenant à la SNCB autour de la gare des Guillemins. Face à l’obstruction caractérisée dans laquelle se complait la société de transports, l’utilité publique de ces expropriations est avérée de la plus manifeste des façons. L’opération pourrait d’ailleurs être budgétairement neutre pour les autorités communales.

— Adresse ce jour un courrier à la ministre des entreprises publiques, Mme Inge Vervotte pour lui demander de rappeler la SNCB au respect de son contrat de gestion. Les écarts répétés de la SNCB vis-à-vis de celui-ci ne sont plus acceptables. Que la SNCB se préoccupe de fournir un service ferroviaire de qualité — c’est semble-t-il déjà beaucoup lui demander — plutôt que de chercher à s’immiscer dans la politique urbanistique et dans le débat démocratique locaux.

|1| Les raisons alléguées pour justifier de l’intérêt public se sont en effet révélées non fondées.

|2| En particulier la plus grande partie de la rue Bovy.


Postez un commentaire :

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Aux Guillemins, il est urgent de remettre la SNCB à sa place

message posté le 15 septembre 2011 par Louis MARAITE

Cet article n’est pas correct.

Réagir à ce message

Aux Guillemins, il est urgent de remettre la SNCB à sa place

message posté le 25 octobre 2010 par John

Voir l’article où je fais le point sur la construction d’un pédiluve sur Liège City.

http://www.liegecity.be/v10/

Réagir à ce message

Bus dans la gare...

message posté le 25 août 2010 par Hugues

Ceci dit je serais la SNCB je rechignerais aussi à voir débarquer des centaines de bus producteurs de fumée noire et nauséabonde sous ma jolie casquette blanche.

Les moteurs du TEC sont vieux, horriblement mal réglés et diésel.
Un jour j’ai lu un article disant que les bus aux gaz ce n’était pas adapté à Liège. Content d’apprendre que la pollution, elle, l’est....

Percée pas percée ? Je ne sais pas mais tant que Strebelle n’y touche pas ça ne peut pas être trop mauvais...
Par contre je suis surpris que personne n’envisage deux boucles en sens unique pour la circulation. L’ancien parvis de l’ancienne gare est un goulot et laisser le double sens ne sert à rien.
La rue de sclessin irait vers la gare, le retour via le long des voies, la rue du quick irait vers la gare, retour via la rue paradis

Pas tour en tout cas.

Réagir à ce message

pas d’accords avec vous...

message posté le 10 août 2010 par sol

...et pourtant j’habite le quartier. Je précise également que je prends le train et le bus ( que je ne trouve pas du tout trop loin ! ) .
Cela devait arriver ! Je n’était pas spécialement pour cette nouvelle gare mais puisqu’elle y est, je trouve que le projet Calatra devant la gare devait être maintenu. Le succédané de la ville de Liège fait sourire !

Ecoutez RTC http://www.rtc.be/content/view/941396/443/0/1/ qui donne certaines précisions.

Réagir à ce message

Aux Guillemins, il est urgent de remettre la SNCB à sa place

message posté le 8 août 2010 par Gracchus

Le mieux serait sans doute d’interdire tout bonnement l’accès de la gare aux usagers des chemins de fer, et de tous les transports en commun en général. Parmi ceux-ci, il y a en effet fort peu de membres de la jet-set et des conseils d’administration des sociétés du BEL-20.

Autant dire que ce sont des gens de peu, quantités négligeables, masses anonymes et donc méprisables. S’ils approchent de la belle gare, qu’on les bastonne ! Ils se contenteront des gares secondaires qui tombent plus ou moins en ruine et sentent l’urine de pauvre.

Non mais !

Réagir à ce message

Aux Guillemins, il est urgent de remettre la SNCB à sa place

message posté le 7 août 2010 par Michel

Il n’y a qu’en Belgique voir en Wallonie que l’on voit ce genre de choses. Des fonctionnaires de la SNCB qui n’ont aucune légitimité se permettent de poser des dictats et bloquer ainsi l’aménagement d’un quartier.
En dessous de cela on trouve l’opposition de la SNCB à la construction de la tour pour la société FEDIMO. La SNCB avait bien entendu son projet mais elle n’a pas pu déposer son projet à temps (comment demander à une société qui ne sait déjà par faire partir ou arriver ses trains à l’heure, de déposer un projet dans les temps !)
Comme la ville de Liège soutient le projet FEDIMO, eh bien la SNCB comme des enfants dans une cour de récréation bloque l’aménagement de la place. Allons Messieurs, devenez des adultes SVP et arrêtez de jouer aux billes avec l’argent des citoyens.

Réagir à ce message

Aux Guillemins, il est urgent de remettre la SNCB à sa place

message posté le 6 août 2010 par patinet

Le projet Dethier date du siècle passé. Il ne satisfait nullement les exigences d’une mobilité moderne : pas de quais dédiés permettant des acoostages de qualité et d’éviter les mouvements de foule ; pas d’accès aux quais sous couverts, pas de confort d’attente suffisant (abribus trop exigus). Dethier ne prévoit que quatre quais d’une longueur totale de 200 mètres, ce qui est insuffisant pour accueillir dans de bonnes conditions les 1900 bus quotidiens qui desservent les Guillemins. Ce projet ne tient pas compte de la prochaine arrivée du tram, ce qui est aberrant.

Par ailleurs,la SNCB oublie que 10000 personnes réalisent chaque jour à Liege Guillemins une connexion bus-train et que l’espace devant la gare doit leur être dévolu par priorité.

A titre de comparaison, Lisbonne autre gare Calatrava, dispose de 10 quais bus de 100m (soit 1000 m au total), entièrement couverts en connexion directe avec les quais trains (sous couvert et sans traversée de voirie)

Des bus ou trams de 3 mètres de haut ne peuvent faire de l’ombre à un monument de 40 mètres !

Réagir à ce message

Aux Guillemins, il est urgent de remettre la SNCB à sa place

message posté le 6 août 2010 par Alain

Cher Pierre,

Je vous suggère tout de même, sans critiquer l’oeuvre de Calatrava, de relire chaque étape du dossier. Peut être verrez vous la SNCB d’un autre regard, et ce y compris, en ce qui concerne son respect de l’usager....
Avez vous oublié les manoeuvres de la SNCB pour acquérir du terrain près de la gare ?

Réagir à ce message

Halte à la désinformation

message posté le 6 août 2010 par Pierre

Je crains que cet article, par ailleurs bâti sur aucune source externe vérifiable, vise uniquement à décrédibiliser gratuitement la SNCB. Il est absolument impossible que la SNCB ait le moindre mot à dire sur l’aménagement des abords des gares, et ce tant en Flandre qu’en Wallonie (merci au passage de cesser les polémiques communautaires qui n’ont rien à faire ici).

L’aménagement de la place devant la gare est bloqué par suite des tergiversations au sein de l’administration et du collège de la ville de Liège.

Réagir à ce message

Halte à la désinformation

message posté le 6 août 2010 par François Schreuer

Cet « article », comme vous dites, est un communiqué de la plate-forme associative qui édite le présent site web. Vous trouverez des liens vers les articles de presse parus sur le sujet dans la rubrique « revue de presse ». Quant à la désinformation, avouez qu’on a vu pire que ce que nous faisons — à savoir rassembler en un seul lieu des documents concernant le quartier jusque là peu ou pas disponibles pour le public, de façon bénévole et indépendante. Si la SNCB souhaite faire connaître son point de vue autrement que par presse interposée ou si elle souhaite rendre ici disponibles des documents intéressants le public (et nous serons tous d’accord pour dire que ce serait fort utile), les pages de ce site lui sont ouvertes.

Sur le fond, prétendre qu’« il est absolument impossible que la SNCB ait le moindre mot à dire sur l’aménagement des abords des gares » est totalement inepte. La lecture de n’importe quelle déclaration de Vincent Bourlard sur le sujet vous en convaincra.

Depuis des années, la SNCB soutient que les retard dans l’aménagement du quartier sont dus à l’incurie du Collège communal (qui s’en prend des vertes et des pas mûres dans la tronche). Un examen quelque peu attentif du dossier démontre pourtant que c’est la SNCB qui est la principale responsable des retards constatés dans ce dossier. La « perte » (i.e. le transfert à d’autres projets) de la précédente enveloppe du FEDER pour l’aménagement de la place ? Dû aux retards du chantier et uniquement à eux. La difficulté à mettre en place la SDLG ? La SNCB, encore, semble en première ligne. La perte potentielle d’une année dans l’aménagement de la place qui doit commencer en septembre ? La SNCB encore une fois. Il est un moment où l’inélégance finit par en céder à l’imposture.

Réagir à ce message

SNCB ou NMBS ?

message posté le 6 août 2010 par luc

C’est tout de même curieux de voir avec quelle facilité les guares SNCB s’intégrent avec les stations de bus ... en Flandre !

Réagir à ce message

Aux Guillemins, il est urgent de remettre la SNCB à sa place

message posté le 6 août 2010 par Jean Philippe WERY

Ce genre de comportement de la SNCB est inqualifiable ! Pour rappel la SNCB est tenue de respecter l’intérêt public. Il y a là encore une fois de plus un non respect de la mobilité mais également de l’éthique. Par la réalisation de ce type de projets mégalos, la SNCB a déjà démontré un gaspillage de l’argent du citoyen au seul profit d’une minorité de personnes dirigeantes. Aujourd’hui elle réédite une fois de plus ce principe en bafouant les droits fondamentaux des citoyens (nationaux ou non) notamment en matière de mobilité. De telles décisions prises doivent impérativement avoir des sanctions immédiates au sein de la SNCB.

Réagir à ce message

Priorité aux missions publiques et rapidement !

message posté le 6 août 2010 par Thérèse Jamin

Signe des deux mains à cet appel à la raison et à l’intérêt public ; la situation actuelle ne met absolument pas en valeur la gare qui apparait comme un OVNI atterri dans un champ dévasté. Loin d’attirer l’attention sur sa beauté par le contraste, elle se dévalue au coup d’oeil. Donc oui, allons-y et rapidement pour solutionner les problèmes de mobilité collective et pour bien utiliser les fonds européens !

Réagir à ce message

Aux Guillemins, il est urgent de remettre la SNCB à sa place

message posté le 6 août 2010 par Laurent Nisen

Je ne peux qu’approuver un tel communiché. En écho au commentaire précédent, en effet, là où les automobilistes ont un accès direct à la gare, les cyclistes se trouvent relégués à une centaine de mètre (c’est mieux que rien, ceci dit). Quant aux usagers du transports en commun, bien plus que de rendre la gare difficilement accessible, on dirait qu’on s’est bien davantage évertué à créer un véritable parcours d’obstacle, en les faisant zigzaguer d’un bout à l’autre (pour admirer l’édifice ?), plutôt que préférer la ligne droite.

Espérons en effet que ce litige trouvera rapidement une solution, quitte à passer par l’expropriation des terrains de la SNCB.

Réagir à ce message

Chacun son rôle, et n’oublions pas les cyclistes

message posté le 6 août 2010 par Christine Pagnoulle

Bien d’accord pour rappeler la SNCB à sa mission de service public et pour soutenir (alors que la chose devrait être entendue depuis belle lurette) le projet d’aménagement Dethier.
J’ajoute que je déplore profondément que les cyclistes, malgré le parking vaguement aménagé dans le couloir de l’ancienne gare, soient si peu pris en compte dans cette gare aux lignes magnifiques.

Réagir à ce message